VAE auxiliaire de vie

Avant d’exercer le métier d’auxiliaire de vie, il faut avoir entre les mains le diplôme propre à la profession, à savoir le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale, qui s’obtient après avoir passé par une formation.

Toutefois, il existe un autre moyen d’obtenir le DEAVS sans passer par la case formation, c’est de passer par la validation des acquis de l’expérience ou VAE. Selon la loi du 17 janvier 2002, la personne qui veut devenir auxiliaire de vie devra tout simplement avoir au moins trois années d’expérience (soit 3000 heures d’activités) dans la pratique d’une activité rémunérée ou non, qui a bien évidemment un rapport avec le diplôme sollicité. En d’autres termes, la personne doit donc remplir les conditions de recevabilité du DEAVS.

Après avoir pris connaissance des conditions requises, le candidat peut désormais constituer sa demande de validation des acquis de l’expérience, comprenant le dossier de recevabilité ou livret 1 rempli en bonne et due forme, quelques pièces justificatives ainsi qu’une déclaration sur l’honneur (signée bien évidemment).

Une fois la demande complète, il faut l’envoyer par voie postale à l’Agence de Services et de Paiement (ASP)/Unité Nationale VAE/Service de la recevabilité, puis attendre environ deux mois avant de recevoir la réponse. Ce n’est qu’après avoir été jugé « candidat recevable » qu’on peut enfin envoyer le livret 2 qui est le dossier de présentation des acquis de l’expérience.