Formation auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie a pour principale fonction le soutien et l’accompagnement social des personnes dépendantes et fragilisées, comme les personnes âgées ou les personnes handicapées. Il est donc tenu de rester quelques heures par jour auprès de la personne afin de l’aider à accomplir les tâches et activités de la vie quotidienne, se lever, se coucher ou à effectuer les différents soins d’hygiène.

Toute personne peut devenir auxiliaire de vie à condition d’avoir suivi une formation spécialisée à l’issue de laquelle on obtient le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale ou DEAVS. Avant d’entamer la formation, chaque personne doit d’abord se soumettre à un test d’admission composé de deux épreuves bien distinctes : un questionnaire d’actualité se basant sur les problèmes sociaux et un entretien oral avec un jury. Il est toutefois à noter que quelques catégories de personnes sont exemptes à l’épreuve d’actualité et peuvent directement passer à l’épreuve orale. Il s’agit entre autres des titulaires d’un brevet d’aptitude d’assistant animateur technicien, d’un brevet d’études professionnelles dans le domaine sanitaire et social ou d’un diplôme d’État d’aide médico-psychologique.

Une formation pour devenir auxiliaire de vie dure généralement entre 9 et 36 mois et se déroule sous forme de modules. Chaque élève formé doit effectuer en alternance 500 heures de formation théorique et pratique dans un centre de formation où il apprendra tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’auxiliaire de vie, et cela, avant de passer quelques stages d’une durée totale de 560 heures dont un stage professionnel minimum.
Après la formation et les stages, la personne peut enfin hériter du titre « auxiliaire de vie » accompagné bien évidemment de son diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale, ce dernier étant délivré par le préfet de région. À noter que les personnes titulaires du CAFAD peuvent automatiquement obtenir un diplôme DEAVS sans faire d’examen.